• 1
  • 2
  • 3
  • 4

Arcofil 1

Le 1 mai 1979, a été le premier jour d'activité de la toute nouvelle jeune société ARCOFIL SA. Logé dans un petit atelier de Saint-Imier, Bernard Schenk, seul employé de l’entreprise, assumait alors, les fonctions d’administrateur, de vendeur, d’opérateur, de comptable, de livreur, de concierge, etc.

L'aventure démarrait si bien qu'il s’est vite rendu compte qu’il lui fallait de l’aide, et quatre mois plus tard, le premier collaborateur était engagé.

En 1981, 1er déménagement dans l'immeuble familial, l'atelier s'étoffe de nouvelles machines et se renforce avec deux nouveaux employés.

 

Cinq ans se sont écoulés, les racines sont déjà profondes. La construction d'une usine dans la nouvelle zone industrielle de St-Imier concrétise le bon développement de l'entreprise. On est en 1986, 2 rue des Noyes.

Dopée par ces investissements, la croissance se poursuit avec l'embauche continue de personnel. Une douzaine de mécaniciens de précision viennent renforcer la société.

Arcofil 3
 

Arcofil 4

Dépassant les prévisions les plus optimistes, la surface de travail fait défaut. L'atelier de mécanique cède sa place à celui de l'érosion et s'en va louer des locaux quelques 200m plus loin en prenant au passage le nom d'ARCOMEC.

 

Il faudra attendre l'été 2009 pour inaugurer le nouveau bâtiment d'ARCOFIL, construit en prolongement du premier.

Celui-ci permet de réunir tous les collaborateurs des sociétés ARCOFIL et ARCOMEC, d'acquérir de nouveaux équipements et de démarrer officiellement les activités de production, avec l'étampage et l'usinage CN.

Le développement de machines profite aussi de ces nouveaux locaux pour prendre son essor, par un produit standardisé, la ligne "Presses" est née.

Arcofil 5
 

2015 est l'année de la fusion de nos 2 sociétés. Les diverses prestations offertes par nos activités étant reconnues, la simplification administrative est toute tracée. ARCOFIL SA reprend toutes les activités d'ARCOMEC et devient un seul partenaire commercial.